Ideflawen-Djthiyi-Ad3addigh

Ğǧet-iyi abrid
lalala lala…
Ur tufiḍ d acu i d-cniɣ
Ala tazmert iɣallen,
Ur tufiḍ d acu i d-bbiɣ
Ala ifassen-iw d ilmawen,
Ur tufiḍ d acu i ttnadiɣ
Ala tafat i wallen
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ
Iwumi ar i-tugadem?
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ Iwumi ar i-tugadem lalala..
Ifassen ur kkaten ara
Ala tira iwumi laqen
Iḍarren ur regglen ara
Lameɛna, ibeddi zemren
Mi d-sseqsam, aqli da
Ayid afem garawen
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ!
Iwumi ar i-tugadem?
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ Iwumi ar i-tugadem lala..
Ayen akit tettaggadem
Ataya deg uqerru-iw
Ma sɛiɣ kra igezzem
Ata deg yixef n yiles-iw
Maci d nek ara tḥebsem
Ṛuḥet ad teṭṭfem lehḍur-iw
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ!
Iwumi ar i-tugadem?
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ Iwumi ar i-tugadem lalala..
Laissez moi passer
lalala lala…
J’ai rien chanté
Sauf la force des bras,
J’ai rien ramené
Sauf mes mains qui sont vides,
Je ne cherche rien
Sauf de la lumiere pour mes yeux
Laissez moi passer
De qui vous avez peur?
Laissez moi passer,  De qui vous avez peur, lalala..
Les mains ne frappent pas,
Ils sont bons juste pour écrire
Les pieds ne fuient pas
Mais juste pour se mettre debout
Quand vous me cherchez, je suis là
Vous me trouvez parmi vous
Laissez moi passer
De qui vous avez peur?
Laissez moi passer, De qui vous avez peur? lalala…
Tout ce dont  vous avez peur
Il est dans ma tète
Si j’ai quelque chose de tranchant
Il est sur le bout de ma langue
C’est pas moi que vous allez emprisonner
Allez attraper plutôt mes paroles
Laissez moi passer!
De qui vous avez peur?
Laissez moi passer, De qui vous avez peur?  lalala..