Langue-Maternelle

La langue maternelle des
enfants bilingues
Qu’est-ce qui est important dans leurs études ?

Jim Cummins
Professeur des universités, Ph.D. de L’Université de
Toronto.
 Actuellement, le mot ”mondialisation”
trouve facilement la voie de la une des
journaux. Il éveille de forts sentiments
positifs ou négatifs; il est vanté par les
hommes d’affaires, car il ouvre le marché
mondial à un commerce de plus en plus
important, ou il est exécré par ceux qui
l’associent à un fossé de plus en plus grand
entre pays riches et pays pauvres.
Un des aspects de la mondialisation qui a
des conséquences importantes pour les
enseignants, est la plus grande mobilité des
personnes d’un pays à l’autre. Cette plus
grande mobilité a pour cause différents
facteurs : le désir d’améliorer sa situation
économique; dans beaucoup de pays, le
manque de main d’œuvre, dû au taux de
natalité insuffisant; un flux constant de
réfugiés, dû aux conflits entre groupes
différents, à l’oppression d’un groupe par
un autre ou encore aux catastrophes écologiques.
L’intégration économique, à l’inté-
rieur de l’Union européenne, entraîne aussi
la liberté de mouvement des travailleurs
dans les pays membres. Que le passage d’un
pays à un autre puisse maintenant se faire
rapidement et sans problèmes, cela aussi,
encourage la mobilité des hommes.
Une des conséquences de la mobilité de la
population est une variété linguistique, culturelle,
”raciale” et religieuse dans les écoles.
Pour illustrer cela, on peut mentionner que
58% des enfants dans les jardins d’enfants
de Toronto au Canada, viennent de familles
où l’anglais standard n’est pas la langue de
communication courante. Les écoles, en
Europe et en Amérique du Nord, connaissent
cette diversité depuis beaucoup d’années,
mais cela reste un sujet controversé, et on
constate de grandes différences dans la
politique de l’enseignement et dans le
déroulement des études, entre les différents
pays et souvent à l’intérieur d’un même
pays. Dans nombre de pays, des groupe….
 consulter le document complet